Where ecology
meets economy

Le nouveau siège d’Eosta sera construit selon les principes de l’économie circulaire

Jeudi 14 septembre 2017, la première pierre du nouveau siège d’Eosta a été posée à Waddinxveen, Pays-Bas. Cette « pierre » est en fait un dodécaèdre en acier contenant les valeurs fondamentales d’Eosta. Au son des timbales et d’un discours significatif, ces valeurs fondamentales ont été placées dans le sol. Eosta, spécialiste en fruits et légumes biologiques, avait pour objectif, via cette courte cérémonie, d’exprimer que le bâtiment sera bien plus qu’un bâtiment d’affaires : il se veut un précurseur de la nouvelle économie circulaire. Le bâtiment, de 19 500 m2 et représentant un coût de 22,5 millions €, a été conçu par l’éminent architecte Thomas Rau. Il sera terminé mi 2018.
 
Volkert Engelsman (PDG d’Eosta) commente : « La première pierre n’est pas un simple objet, elle représente nos valeurs fondamentales : authenticité, collaboration, responsabilité. Elles sont la base de toutes nos actions, c’est pour ça que nous avons choisi une approche circulaire pour le bâtiment et un environnement de travail en adéquation. Le bâtiment disposera d’un grand hall au centre de tous les bureaux, des nombreux lieux de rencontre, des cheminées et des lieux de méditation et de repos. Les cheminées sont intégrées aux murs, fabriquées en béton et avec des cuvettes de toilettes cassées, alors que la cuisine du restaurant d’entreprise est aménagée avec des fournitures de seconde main voire de huitième-main ».
 
Non pas des lampes mais des heures d’éclairage
Les principes de l’économie circulaire sont largement mis en place dans le plan d’éclairage. Voici la situation : Eosta n’achète pas des lampes mais des « heures d’éclairage », Philips Lighting fournit alors de la lumière et non des ampoules. Cela génère une installation modulaire et démontable où, idéalement, rien n’est jeté après usage. Philips Lighting développe une nouvelle approche circulaire, qui l’encourage à rendre les matériaux réutilisables et remplaçables. Comme c’est Philips qui va payer la facture d’énergie, il y a une incitation constante pour rendre les lampes les plus économes possible en énergie et pour continuer à innover.
 
Prestataires et fournisseurs
L’approche circulaire peut se révéler exigeante pour les prestataires et les fournisseurs, comme l’a découvert Volkert Engelsman en planifiant ce projet. « Au lieu d’acheter des poutres pour le nouveau bâtiment, nous voulions acquérir ‘une capacité porteuse’. A la place des installations de refroidissement, nous voulions acheter un ‘conditionnement de la température’. Nous avons dû abandonner ces idées car les fournisseurs restaient perplexes. En tant qu’entreprise essayant de prendre les devants de l’économie traditionnelle, nous devons parfois faire des compromis. Mais nous visons continuellement l’idéal. C’est également cela que nous souhaitions exprimer avec la cérémonie de la première pierre ».
 
Eosta – et sa marque commerciale principale Nature & More – a été fondé en 1990 et, au cours de ses vingt-sept années, il est devenu un distributeur majeur de fruits et légumes biologiques, avec des fournisseurs sur six continents et des clients en Europe, aux États-Unis et à Hong-Kong. Avec pour base ses valeurs fondamentales – responsabilité, collaboration, authenticité – Eosta souhaite contribuer à une alimentation saine, un environnement durable et une responsabilité sociale.

Vous êtes ici

Tweets

Something is fundamentally wrong with the economy. The 8 richest people on earth possess as much as the 3,6 billion poorest #systemsfailure
RT @MaatschapWij: De @trouw Duurzame 100 is weer uit! Bekijk het videoportret van de nummer 1 Volkert Engelsman van @natureandmore. https:…
RT @de_keijzer: just received the first organic fresh goji berries! just testing but taste wise really good! @agfnl @natureandmore https://…
Yes, that too :). Not just True Cost. https://t.co/m1PGoTRBZa